Le CILSS, un autre Sahel est possible

.

ECOAGRIS appui l’Analyse du Cadre Harmonisé en Côte d’Ivoire


Nouvelle imageDu 08 au 13 octobre 2018 a eu lieu dans les locaux du Ministère de l’agriculture sis à Abidjan, Côte d’Ivoire, l’atelier national d’analyse du Cadre harmonisé d’octobre 2018 pour établir la situation alimentaire et nutritionnelle. L’objectif de cet atelier est de produire une analyse conjoncturelle de la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour les périodes d’octobre à décembre 2018 et de juin à août 2019 en Côte d’Ivoire en utilisant la méthodologie d’analyse du Cadre Harmonisé.

 Il s’agit de manière plus spécifique de :

  • Identifier les zones à risque selon l’échelle de classification de la sévérité  de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle aiguë courante (Octobre décembre 2018) et projetée (juin-août 2019) ;
  • Cartographier les zones identifiées en insécurité alimentaire et nutritionnelle courante et projetée ;
  • Estimer les populations par phase de sévérité de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle courante et projetée ;
  • Produire la fiche de communication sur les résultats d’analyse du CH au niveau de la Côte d’Ivoire.

Les participants à l’atelier CH sont principalement issus des Ministères (Agriculture, Ressources Animales, Santé, aménagement hydrologique etc.), des structures étatiques (SAP, SODEXAM, Direction de la Nutrition, OCPV, BNETP etc.), du Système des Nations Unies (PAM et FAO), les ONG nationales et du système des Nations UNIS (PAM et FAO) ainsi que le CILSS pour la facilitation.

Au total, plus d’une quarantaine de personnes dont 8 femmes ont participé à cet atelier d’analyse CH.

 Constats et difficultés

La plupart des sources d’informations étaient disponibles pour une utilisation des données au cours de cette session. Cependant, il faut souligner qu’il n’y a pas eu de preuves fiables pour le résultat état Nutritionnel et Mortalité. Par ailleurs, il a été constaté que le niveau de participations des participants tournait autour de 2. Ce qui a contraint le facilitateur à revenir constamment sur les règles pour assurer la qualité de l’analyse. A cet effet, il est indispensable de poursuivre les actions de renforcement de capacités sur le processus et le développement du Cadre Harmonisé dans le pays. Mais aussi, il est important de mettre en place un mécanisme de fidélisation des acteurs formés regroupés autour de la Cellule Nationale d’analyse pour participer aux prochaines analyses du CH.

 Recommandations

Au terme de l’analyse et au regard du constat ci-dessus, la cellule a formulé des recommandations, afin d’améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables et les futures sessions d’analyses du cadre harmonisé.

  • Recommandations (GVT et Partenaires)
    • Mettre en œuvre des actions d’urgence pour protéger les moyens d’existence de la population et prévenir la malnutrition ;
    • Engager des actions pour réduire les risques de catastrophes et soutenir les moyens d’existence des populations ;
    • Mettre en place un mécanisme de fidélisation des acteurs formés de la Cellule Nationale d’analyse dans l’optique des prochaines analyses du CH.
  • Recommandations techniques (GVT, CILSS et Partenaires)
    • Réaliser l’enquête SAVA en intégrant la collecte des données sur le PB ;
    • Promouvoir le E-learning (CH version 2.0) pour faciliter le renforcement de capacités des acteurs nationaux