Système d’information agricole de l’Afrique de l’Ouest

.

Accord de partenariat AGRHYMET/IFPRI


accord_ecoagris2Cet accord de partenariat réunira d’une part l’IFPRI, le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) et le Centre du Riz pour l’Afrique (Africaine) et d’autre part, un groupe d’organisations sous-région ales comprenant : la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Pour l’AGRHYMET/CILSS et l’IFPRI, ce « partenariat stratégique » permet d’unir les forces à travers les plateformes du Système d’analyse stratégique et de gestion des connaissances (ReSAKSS) et du Système Régional Intégré d’Information Agricole de la CEDEAO (ECOAGRIS). ReSAKSS est un outil facilité par l’IFPRI dont un des objectifs est le suivi des indicateurs du PDDAA, et ECOAGRIS est un instrument dynamique de suivi de la politique agricole l’ECOWAP/PDDAA de l’Afrique de l’Ouest dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Plusieurs résultats sont attendus de ce dispositif visant à permettre aux décideurs d’utiliser des données et des analyses fiables pour : Ia formulation et le suivi des politiques et stratégies de développement agricoles ; a gestion des questions de sécurité alimentaire en Afrique de l‘Ouest et enfin, Ia promotion des échanges commerciaux de produits agro-alimentaires.

L’AGRHYMET/CILSS était représenté par Dr Souleymane Ouédraogo, Directeur Général d’AGRHYMET, Dr Moussa Mama, Responsable Régional ECOAGRIS/ Centre Régional AGRHYMET et Jean Claude Ouédraogo, expert en gestion des bases de données / ECOAGRIS.

L’IFPRI de son côté était représenté par Dr Ousmane Badiane, Directeur Afrique de l’IFPRI et Pr Kimsey Savadogo, Directeur du Bureau Régional de l’IFPRI, de chercheurs et d’experts en gestion de bases de données de la plateforme ReSAKSS.

Après la présentation par les deux partenaires des différentes plateformes ReSAKSS et ECOAGRIS les deux parties ont largement échangé sur l’accord de coopération qu’ils envisagent de signer et qui facilitera l’accès à des données probantes et fiables dans les domaines de la sécurité alimentaire et la nutrition, à savoir un partage de données, échange d’expertise et d’expérience en matière de génération et de gestion de données.

accord_ecoagris_1Dr Souleymane Ouédraogo a illustré les importantes attentes vis-à-vis du partenariat qui sera noué entre les deux parties : « Nous sommes à une étape importante sur la voie de la formalisation d’un accord définitif. Nous avons l’ambition que ce partenariat, qui doit s’inscrire dans la durée, permette à un niveau analytique de mobiliser et exploiter ensemble les données des plateformes ReSAKSS/ECOAGRIS pour aider à faire parler les données, de construire et d’utiliser des indicateurs dans les domaines de la sécurité alimentaire, l’alerte précoce, le changement climatique, les objectifs arrêtés de commun accord dans les initiatives de développement comme le PDDAA.  Ce partenariat permettra donc de proposer des solutions au niveau national et sous-régional. »

Dr Ousmane Badiane, de l’IFPRI a rappelé la détermination qui anime son institution quant à la réussite du partenariat :

« L’aboutissement de cet accord va marquer un tournant décisif pour l’avenir des deux institutions. Nous sommes déterminés à unir nos forces avec ECOAGRIS afin d’apporter une plus-value aux données avec une harmonisation aux niveaux locaux et régionaux, travailler ensemble avec ECOAGRIS pour répondre aux questions d’appui technique afin de permettre la mobilisation des données pour satisfaire la demande sur les données agricoles et en termes d’outils analytiques’’. Pour cela, Dr Badiane a précisé ‘’qu’à travers ce partenariat c’est toute l’équipe de l’IFPRI qui sera mobilisée pour apporter son savoir-faire dans ce domaine. Pour une meilleure collaboration, une équipe sera mise en place pour faire aboutir cet accord tant attendu ».